Quel rôle joue l’interception légale dans le travail des services autorisés et de leurs centres de surveillance ?

Collecte de renseignements par les services autorisés

L’analyse des communications de suspects constitue un outil essentiel utilisé par les services autorisés pour combattre les formes graves de criminalité, telles que le terrorisme, la pédophilie ou le crime organisé.

Ainsi, les services autorisés de presque tous les pays du monde interceptent les communications de suspects liés à des délits graves, au terrorisme, à la cybercriminalité et au crime organisé. Sur présentation d’un mandat, les fournisseurs de services et les opérateurs de réseaux leur transmettent les informations requises. Les centres dits de surveillance constituent l'outil des services autorisés pour analyser en détail (sur un plan criminalistique) ces télécommunications.

L’analyse des informations interceptées fournit des renseignements d’ordre général aux agences de répression de la cybercriminalité sur l’organisation à laquelle appartiennent les suspects et sur leurs relations ainsi que des informations spécifiques et des preuves sur les infractions commises ou planifiées.

Exigences de qualité en matière d’interception légale et d’informations interceptées

Le logiciel de surveillance et d’interception légale doit répondre à des normes techniques élevées afin de garantir l’efficacité des renseignements obtenus.

Les exigences des services autorisés eu égard aux informations interceptées comprennent:

  • La génération d’une copie exhaustive et identique des communications originales
  • La remise sécurisée en temps réel aux centres de surveillance des services autorisés
  • La remise séparée du contenu et des métadonnées des communications (IRI – Interception Related Information – informations relatives aux interceptions)
  • Les données cryptées par le réseau du fournisseur doivent être fournies en texte clair
  • Seules les données à intercepter doivent être fournies ; la confidentialité de celles relatives à d’autres abonnés doit être garantie

En outre, une solution d’interception légale doit également remplir les exigences techniques suivantes:

  • Les données doivent être interceptées en temps réel dans des réseaux complexes, éventuellement même sur des routes de réseaux qui changent durant une session
  • L’ensemble du processus doit être indétectable par l’utilisateur intercepté
  • Les données doivent être stockées en toute sécurité dans les locaux des services autorisés
  • Le centre de surveillance doit fournir les fonctions d’analyse requises par les services autorisés

Systèmes d’interception légale et dispositifs de médiation

Les dispositifs de médiation d’un système d’interception légale effectuent toutes les tâches liées à la remise des communications interceptées au centre de surveillance du service autorisé. Cela signifie que les informations requises sont uniquement envoyées à ce dernier. La médiation comprend la conversion et le mappage des données d’interception reçues du réseau interne aux formats, protocoles et interfaces appropriés, comme requis par les services de renseignement et la poli

Centres de surveillance

Les données de communications interceptées sont transmises aux services de renseignement, à la police et aux autres services autorisés au moyen d’interfaces standard telles que ETSI ou ANSI. Elles continuent à être traitées dans les centres de surveillance de ces derniers en vue d’étayer l’enquête. Les centres de surveillance permettent aux services autorisés d’analyser, selon leurs besoins, les informations interceptées. A titre d’exemple, les données sont mises en corrélation pour détecter des relations autrement inconnues ou transformées en graphiques qui permettent de visualiser certains schémas de comportement des cibles intercepté

En raison du nombre toujours croissant de données de communications et de services de télécommunications connectés dans le monde, l’analyse de données de communications interceptées constitue une source inégalée de renseignements pour les services autorisés. C’est la raison pour laquelle les systèmes d’interception légale jouent un rôle significatif dans le travail de la police, des services de renseignement et d’autres services autorisés. L’interception légale constitue désormais l’un des outils essentiels dans la lutte contre le crime organisé.